Stèle de Favars

Le 27 mai 1943 est une date essentielle pour la Résistance, pour le combat contre l'occupant allemand et le gouvernement de collaboration de Pétain, pour la libération de la France et la refondation d'une république plus démocratique et plus sociale. Ce jour-là, en effet se réunissaient à Paris, 48 Rue du Four, dans la clandestinité, les représentants:

 -de 8 grands mouvements de Résistance (Ceux de la Libération, Ceux de la Résistance, Combat,  Front National de lutte pour la Libération, Francs Tireurs et Partisans, Libération sud, Libération nord, OCM (Organisation Civile et Militaire),          

-de 6 partis politiques résistants (Alliance Démocratique, Démocrates-Chrétiens, Fédération Républicaine, Parti Communiste, Parti Radical et Socialiste, Parti Socialiste )

-de 2 Centrales Syndicales (CGT : Confédération Générale du Travail, CFTC: Confédération Française des Travailleurs Chrétiens)

Cette réunion se déroulait sous la présidence de Jean Moulin(1) assisté de 2 secrétaires   Pierre Meunier secrétaire général et Robert Chambeiron, secrétaire adjoint. Jean Moulin avait convaincu le général de Gaulle de la nécessité d'unifier les mouvements de Résistance jusque-là dispersés et de Gaulle lui avait donné mission de s'en charger.

Jean Moulin rappelle les buts de la France Libre : ''Faire la guerre, rendre la parole au peuple français, rétablir les libertés républicaines dans un état où la justice sociale ne sera pas exclue et qui aura le sens de la grandeur, travailler avec les alliés à l'établissement d'une collaboration internationale réelle sur le plan économique et social, dans un monde où la France aura regagné son prestige ''.

L'ensemble des  organisations présentes le 27 mai sont  constituées en ''Conseil National de la Résistance''.

La réussite de cette réunion et l'unification de toutes les forces  de la Résistance permettront au Général de Gaulle représentant de toute la France combattante, d'être légitimé auprès des Alliés anglo-américains.

Et surtout s'ensuivra l'élaboration d'un programme qui sera publié par le CNR  en mars 1944 dont les grandes décisions économiques et sociales (si présentes encore dans notre vie) ont permis de redresser la France (nationalisations, sécurité sociale...) malgré de nombreuses remises en cause ultérieures. Patriotisme, humanisme, idéaux démocratiques  et aspiration à un monde plus juste et de paix, furent aussi les valeurs de ce programme qui inspirera l'action du Gouvernement Provisoire dirigé par le Général de Gaulle et le préambule de la Constitution de 1946.

 

(1) Jean Moulin est à l'origine de la réussite de cet événement historique. Préfet de Chartres,  il était entré en Résistance en novembre 1940 après avoir été révoqué par l'administration de Pétain. A partir de 1941 il avait rencontré plusieurs fois le général de Gaulle à Londres et il était devenu son intermédiaire en France auprès des mouvements de Résistants.  Arrêté en juin 1943 par la Gestapo de Lyon dirigée par Klaus Barbie, il mourra après avoir été torturé sans avoir parlé.


Date de création : 03/05/2023 @ 09:14
Catégorie : Stèles - Parcours de mémoire -
Page lue 3263 fois